Bernard Chambenoit

Impression Bernard Chambenoit Accessibilité Zoomer Dézoomer

Bernard CHAMBENOIT

Maire de 1945 à 1977

Conseiller général du canton de Saint-Porchaire de 1945 à 1970

Vice-président du Conseil général de la Charente-Maritime (présidé par André Dulin)

Né le 08 septembre 1901 à Quenne (Yonne) - décédé le 31 décembre 1986 (à l’âge de 85 ans)

Après ses études qui le destinaient à une carrière administrative en Outre-mer, il rencontra sa future épouse Jane Alard-Gautier issue d’une famille de meunier. Il fait alors l’école de meunerie avant de venir s’installer en 1934 à Pont l’Abbé d’Arnoult ; puis, il fit l’acquisition du moulin Chocat sur les bords de l’Arnoult ; il le modernisa et fut pendant très longtemps président de la fédération régionale de meunerie du Poitou-Charentes.

Enrôlé en 1940 dans le régiment de cuirassés dirigé par le colonel Charles de Gaulle, il est fait prisonnier dans l’Est et en Allemagne. En 1942, il revient à Pont l’Abbé d’Arnoult faire fonctionner le moulin pour alimenter les boulangeries de la région.

Bernard Chambenoit devint maire en 1945 et il le restera jusqu’en 1977. Durant ces trente-deux années de mandats, il modernisa la commune en la dotant d’importants équipements pour l’époque surtout au regard du nombre d’habitants, équipements dont nous profitons pleinement aujourd’hui et qui ont contribué sans conteste au rayonnement de Pont l’Abbé :

  • Construction du groupe scolaire René Caillé (architecte Marcel Lods)
  • Foyer Rural ou salle des Fêtes (architecte André Morisseau)
  • Camping municipal (architecte André Morisseau)
  • Piscine
  • Bureau de poste
  • Aménagement d’un terrain de football avec tribunes
  • Création du Jardin public avec un théâtre de verdure

    Bernard Chambenoit présida également le club de football, l’Union Sportive de Pont l’Abbé (USPL). Il fut titulaire de la médaille départementale du Mérite sportif.

    Il fut également à l’origine de la création du bibliobus (bibliothèque centrale de prêt). Enfin, il participa à la création de l’union départementale des offices de tourisme et des syndicats d’initiative. Il fut secrétaire du syndicat départemental des chemins de Charente-Maritime et représentera le département au conseil d’administration de la régie départementale d’Aunis et de Saintonge qui gère, à l’époque, le réseau public d’autobus.

    Durant de très nombreuses années, il fut le président de l’association cantonale des Anciens Combattants.

    Il fut Chevalier de la Légion d’honneur et chevalier de l’ordre national du Mérite.

    Pour honorer sa mémoire, la commune de Pont l’Abbé d’Arnoult a inauguré le 18 juillet 1987, sous la mandature du docteur Claude Meunier, une avenue qui porte son nom.