René Caillé

Impression René Caillé Accessibilité Zoomer Dézoomer
  • René_CailliéNé le 19 novembre 1799 à Mauzé sur le Mignon (Deux-Sèvres), fils de François Caillé et d’Anne Lépine, époux de Caroline Têtu
  • Le 20 avril 1828, il est le premier européen à entrer, à sortir vivant et à décrire Tombouctou (Mali), ville interdite aux étrangers, il y reste 14 jours et il en ressort le 4 mai 1828.
  • Admis au grade de chevalier de la Légion d’honneur le 10 décembre 1828
  • Reçoit le 5 décembre 1828, le prix offert au premier voyageur qui parviendrait  à Tombouctou.
  • Habite à Beurlay (Charente-Inférieure) de 1832 à 1835
  • Achète en 1835 la propriété de La Badaire (ou la Badère: choix de René Caillé) sur la commune de La Gripperie Saint-Symphorien (Charente-Inférieure) où il réside à partir de 1836
  • Nommé maire de Champagne le 8 janvier 1837 au 7 mai 1838, par le préfet de Charente-Inférieure sur la proposition de M. Le Terme sous-préfet de Marennes
  • Décède à La Badaire le 17 mai 1838
  • Enterré le 21 mai 1838 à l’ancien cimetière de Pont l’Abbé d’Arnoult (actuel place du champ de foire)
  • Le monument financé par la Société de Géographie de Paris au dessus de la dépouille mortelle de René Caillé est inauguré le 07 novembre 1841 et il est transféré dans le cimetière actuel en 1868

La commune a honoré ce grand explorateur en donnant son  nom à une avenue et à l’école publique.